34 267 visites 1 visiteur

Histoire

FÊTE LE MUR : UNE IDÉE DE YANNICK NOAH

LA GENÈSE …

Yannick Noah a eu la chance, enfant, d'être repéré par Arthur Ashe, alors de passage au Cameroun avec d’autres grand joueurs professionnels pour jouer un match exhibition et échanger des balles avec les enfants de Yaoundé. Cette rencontre marquera le début de sa carrière tennistique car le champion américain fera en suite en sorte que la Fédération Française de tennis s’intéresse à ce jeune talent. On connait la suite de cette histoire incroyable qui mènera un jour Yannick à gagner Roland Garros.

La relation entre les deux champions sera forte, et perdurera au fil du temps. Au cours d’un voyage aux Etats-Unis, Yannick découvre l’association créée par son mentor, elle permet aux jeunes des quartiers défavorisés de jouer au tennis et de s’épanouir grâce au sport. Inspiré par la démarche de son modèle et concerné par les problèmes des banlieues françaises il décide en 1996 de créer une association pour les jeunes des quartiers défavorisés français avec comme outil principal le tennis.

Il monte alors une équipe avec laquelle il a pour ambition de permettre aux enfants des cités d’avoir la possibilité de jouer au tennis au cœur même de leur quartier et de profiter de tout ce que ce sport peut apporter.

Symboliquement, Yannick qui, joueur, avait tapé la balle pendant des milliers d'heures contre le mur d'entraînement, a voulu détourner l'image traditionnelle du mur de béton des banlieues, obstacle hostile, pour en faire un mur ludique, partenaire infatigable, et moyen d'évasion… Ainsi est née l’association Fête le Mur.


AUJOURD'HUI

20 années plus tard, Fête le Mur est présente dans une trentaine de Zones Urbaines Sensibles en France et permet aux enfants de ces quartiers de pratiquer le tennis, de se perfectionner dans ce sport, guidés par des équipes professionnelles et des entraîneurs de tennis diplômés.
Outre la simple initiation au tennis, Fête le Mur a développé ces dernières années d’autres activités, et ce dans l’optique, toujours, de faciliter l’épanouissement des jeunes de l'association. Ainsi les volets d’accompagnement à la compétition, d’aide à la formation professionnelle, d’initiation à l’arbitrage, d’ouverture à la culture viennent étayer l’idée première de Fête le Mur : donner les moyens aux enfants des cités de réaliser des projets qui leur tiennent à cœur.